jotaay
Aliou Sall: l'affaire Petro Tim en passe d'être convertie en conflit familial du "clan Tall"

11/07/2019

De 9 heures jusqu’à un peu plus de 19 heures, Aliou Sall était hier dans les locaux de la Brigade des affaires générales au palais de justice Lat-Dior. L’audition a-t-elle duré tout ce temps ou ont-ils observé une pause pour suivre le match du Sénégal ? En tout cas, c’est après plus de 9 tours d’horloge que le maire de Guédiawaye est sorti des locaux de la Bag, sous les acclamations de ses partisans qui l’attentaient patiemment, scandant son nom dès son apparition. S’exprimant aux micros des journalistes, le jeune frère du Président Macky Sall a déclaré : «Je voulais remercier les populations de Guédiawaye. J’ai fait exprès d’arriver à 9 heures 30 minutes alors que j’étais convoqué à 10 heures. C’était pour leur épargner le fait de devoir rester à m’attendre. De 9 heures 30 minutes à bientôt 20 heures, ces jeunes, ces femmes sont restés là à m’attendre et cela m’émeut beaucoup et cela me conforte dans ma conviction que je n’ai pas le droit de les lâcher. Pour rien au monde, je ne lâcherai Guédiawaye, je ne lâcherai ces Sénégalais qui m’ont exprimé leur solidarité et qui, aujourd’hui encore, ont tout bravé, accepté même de ne pas suivre le match du Sénégal contre le Bénin, juste pour m’attendre et voir si j’allais bien. Je leur confirme que je vais très bien. Je suis très soulagé d’avoir eu l’opportunité de parler enfin sur ce dossier. Et je suis désolé pour mes confrères de la presse, tout ce que j’avais, je l’ai donné à la police». Pffffff !!!


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :