jotaay
SAISIE DE DENRÉES AVARIÉES A YEUMBEUL BENE BARAQUE: Un employé d’Auchan de Pikine et un chauffeur de l’entreprise Intracom arrêtés

22/10/2019

 
Deux sacs de sucre et six sacs de riz impropres à la consommation humaine et destinés à la destruction ont été dérobés au magasin de stockage de la boutique Auchan de Pikine. Les denrées avariées ont été toutefois interceptées, samedi dernier, vers 04h du matin, à bord d’un camion de l’entreprise Intracom, à hauteur du marché Bène Baraque de Yeumbeul Nord, par les hommes du commissaire de police Diouf-Bauer Ibrahima de Yeumbeul. Le camionneur V. Mendy et le responsable du magasin de stockage de produits alimentaires avariés d’Auchan nommé M. Diallo ont été arrêtés.
 
La boutique Auchan de Pikine a été victime de vol de produits alimentaires avariés dans son magasin de stockage de denrées de première nécessité destinées à la destruction par la méthode de broyage. L’opération délictuelle a été cependant stoppée net par les éléments de la brigade de recherches du commissariat de police de Yeumbeul, qui avaient monté, samedi dernier, un check-point en bordure de la route principale de Yeumbeul Bène Baraque.
 
La police intercepte vers 04h le camion transportant les denrées impropres, planquées dans l’habitacle  
 
C’est vers 04h du matin, les flics opérant en civil ont aperçu un camion de bac à ordures, qui manœuvre discrètement et tente de se garer dans un endroit discret du bas-côté de la chaussée. Face à l’allure suspecte du véhicule, les policiers embusqués soupçonnent un coup fourré. Ils se dressent sur la route et intiment l’ordre au conducteur de s’arrêter. Ce dernier panique et tente de redémarrer en trombe pour dégager le plancher. Il est toutefois vite coincé par les flics, qui l’appréhendent et le somment de présenter les pièces administratives du gros porteur. Ce qui sera fait. N’empêche, une fouille systématique est effectuée à bord. Ce qui permet aux patrouilleurs nocturnes de découvrir dans l’habitacle du camion deux (2) sacs de sucre et six (6) sacs de riz frappés du logo Auchan. Une découverte curieuse pour les policiers qui suspectent un vol. ils interpellent le chauffeur et le pressent de questions.
 
Le chauffeur avoue, balance le responsable du magasin d’Auchan et dit agir avec celui-ci pour la énième fois
 
Le camionneur passe à table et avoue la thèse du vol commis à la boutique Auchan. Il parle de denrées de première nécessité impropres à la consommation humaine, dit les avoir prises à Auchan et indique avoir perpétré le coup en complicité avec le responsable du magasin de stockage de la boutique française de Pikine. Il affirme avoir agi de mèche avec l’employé d’Auchan plus d’une dizaine de fois dans une période de trois mois. Il bat sa couple devant les enquêteurs et se présente comme un employé de l’entreprise de ramassage d’ordures Intracom, qui travaille en partenariat depuis toujours avec les boutiques Auchan.  
 
Auchan dépose une plainte et se constitue partie civile
 
Les policiers coffrent d’abord le camionneur, débarquent, hier, à la boutique Auchan de Pikine et interpellent le responsable du magasin de stockage de produits alimentaires et destinés à la destruction nommé M. Diallo.  Qui passe aux aveux et confirme la déposition du chauffeur de l’entreprise Intracom. La direction de la boutique apprend la nouvelle, dépose une lettre-plainte contre les mis en cause et se constitue partie civile. Elle justifie sa démarche par le souci de préserver l’image de la boîte, qui pourrait être écornée par cette affaire. 
 
Les mis en cause déférés aujourd’hui, les produits avariés saisis étaient destinés à la destruction  
 
Les sacs de riz avarié se vendaient à 10.000 l’unité. Tandis que les sacs de sucre n’avaient pas de prix fixe. Le chauffeur V. Mendy et l’employé d’Auchan, M. Diallo, devraient être présentés aujourd’hui devant le parquetier de Pikine pour association de malfaiteurs, vol en réunion et mise en circulation de produits alimentaires impropres à la consommation.
Vieux Père NDIAYE